Image default
Nutrition

Marjolaine : valeur nutritive, bienfaits santé et conservation

La marjolaine, cousine de l’origan, se démarque par sa saveur prononcée. Facilement intégrable aux mets, elle excelle tant fraîche que séchée dans diverses recettes. Emblématique des rivages méditerranéens, elle s’impose comme un pilier de la gastronomie italienne et jouit d’une réputation florissante en Europe.

En dépit d’une renommée moindre sur notre territoire face à l’origan, cette plante aromatique s’épanouit sous nos latitudes durant le printemps et l’été. Bien qu’elle soit vendue toute l’année sous forme séchée, sa version fraîche s’avère plus rare et onéreuse hors-saison.

Apports nutritionnels de la marjolaine

Une petite pincée de marjolaine séchée et moulue, soit l’équivalent d’une cuillère à thé, apporte une touche à peine calorique à vos plats. Avec seulement 2 petites calories, elle est innocente sur la balance mais riche en saveur. Pas une once de matière grasse dans ce trésor culinaire, ni un gramme de sucre ou de fibres. Côté glucides, c’est presque symbolique avec juste 0.4 g.

Mais ne vous y trompez pas : ce n’est pas parce qu’elle est légère qu’elle manque d’atouts santé ! La marjolaine saupoudre votre assiette avec son cocktail bienfaisant de vitamines et minéraux comme le potassium (K), le manganèse et le fer sans oublier les antioxydants qui mettent du pep’s dans vos cellules.

Alors, quand on dit « joindre l’utile à l’agréable », cette herbe aromatique illustre parfaitement cet adage!

Conseils pour l’acquisition de marjolaine

Pour obtenir de la marjolaine au summum de sa fraîcheur, optez pour celle vendue en pot ou liée en fagots élancés. Ses feuilles ovales s’organisent deux à deux et contrastent avec le blanc délicat de ses fleurs, aussi agréables à l’œil qu’au palais. Une précaution s’impose : mieux vaut la consommer avec parcimonie ou envisager sa conservation par congélation ou séchage, car son parfum puissant suffit à parfumer vos plats d’une simple pincée.

Préservation de la marjolaine

Pour maintenir la fraîcheur de la marjolaine, quelques astuces simples s’offrent à vous. Un brin de créativité suffit pour prolonger sa verdeur : immergez les tiges dans l’eau, telles des fleurs assoiffées, au sein de votre réfrigérateur. Si l’humeur vous en dit, emballez délicatement ces herbes aromatiques dans un essuie-tout légèrement mouillé, une étreinte douce préservant leur essence.

Lorsque vient le temps de figer leurs arômes, pensez à la congélation. La marjolaine s’y prête bien et peut y séjourner durant des mois sans perdre son caractère.

Quant aux effluves séchés de cette plante, ils trouvent refuge dans un pot impénétrable par lumière et chaleur. Sachez néanmoins que le temps finira par estomper ses notes gustatives subtiles. C’est pourquoi il est conseillé d’user de cette herbe avec parcimonie avant qu’elle ne devienne l’ombre d’elle-même.

Quelles sont les propriétés avantageuses de la marjolaine ?

Bien que l’apport calorique de la marjolaine soit quasi inexistant, cette plante aromatique se distingue par ses micronutriments intéressants comme le fer, le manganèse et la vitamine K. Cependant, du fait qu’elle agrémente nos plats en faibles quantités, son impact nutritionnel direct reste minime.

Culinairement prisée pour son arôme unique, la marjolaine est également plébiscitée pour ses bienfaits thérapeutiques ancestraux. Ses vertus apaisantes et antioxydantes sont reconnues, tout comme ses capacités antimicrobiennes et anti-inflammatoires qui contribuent à un mieux-être général.

Pour tirer profit de ces bienfaits, plusieurs usages sont envisageables :

  • En tisane, où elle participe à une meilleure digestion et peut atténuer les troubles du sommeil.
  • Sous forme d’inhalation pour libérer les voies respiratoires.
  • En compresse afin d’apaiser des céphalées tenaces.

De plus amples applications médicinales sont suggérées chez les individus souffrant de divers maux tels que le syndrome des ovaires polykystiques ou encore certaines infections fongiques.
Il convient néanmoins de consulter un professionnel de santé avant toute démarche d’auto-médication avec la marjolaine ou autres plantes médicinales.

Mesures de prudence

Faites gaffe avec la marjolaine, surtout si vous portez la vie ou que vous donnez le sein. Pareil si votre trousse à pharmacie contient des anticoagulants ou des remèdes contre les caprices du sucre dans le sang. C’est pas qu’on veut faire les rabat-joie, mais vaut mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

Utiliser de la marjolaine en cuisine

Pour préserver l’essence délicate de la marjolaine, il est judicieux de l’intégrer aux mets en fin de cuisson. Sa note parfumée s’infiltre parfaitement dans divers plats, notamment :

  • Daubes et ragoûts qui mijotent lentement, se bonifiant avec le temps.
  • Sauces tomate qui nappent généreusement pâtes ou pizzas.
  • Potpourris de soupes, où chaque cuillerée exhale un bouquet d’arômes.
  • Marinades infusant poissons et viandes d’une touche herbacée subtile.
  • Vinaigrettes twistées par ce brin vert pour une explosion en bouche.
  • Dans les omelettes moelleuses et quiches dorées à point, où elle apporte une vibration gustative unique.
  • Légumes verts comme asperges ou courgettes qui flirtent avec la saveur fraîche de cette herbe.

Un atout également pour les farces savoureuses qui cajolent nos volailles festives ou pour un bouquet garni tenant compagnie aux autres aromates lors des ébullitions. La marjolaine se fait aussi ambassadrice des cuisines méditerranéennes – grecque à provençale – réveillant les assiettes d’un vent chaud du sud.

Elle joue enfin un tour au palais là où on attendrait son cousin l’origan, étonnant les papilles dans une multitude de recettes gorgées de soleil.

Autres articles à lire

Régime de Anne Hathaway : comment elle maigrit pour ses films

administrateur

Lentilles : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes, conservation

Irene

Lait : types, valeur nutritive, bienfaits, conservation, recettes

Irene

Haricots rouges : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene

Cerise : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes et conservation

Irene

La propolis bio : un produit naturel aux nombreux bienfaits

Journal