Image default
Nutrition

Figue : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes et conservation

Les figues, trésors du pourtour méditerranéen, ont conquis l’ensemble des terroirs chauds de la planète. D’une diversité impressionnante, elles se répartissent principalement en deux clans distincts : d’un côté les variétés à la robe vert tendre et aux entrailles flamboyantes, de l’autre celles parées d’un manteau violet profond renfermant un cœur rouge rosé variable.

En terre québécoise, ces joyaux gourmands pointent le bout de leur nez surtout quand vient le temps des feuilles mortes. Hors saison, point n’est besoin de s’en désoler ; séchées ou en boîte, elles restent à portée de main pour ravir nos papilles tout au long de l’année.

Apports nutritionnels des figues

Une figue fraîche de 50 grammes apporte environ 37 calories, tandis que deux figues sèches de 17 grammes chacune en contiennent légèrement plus, soit 42 calories. Côté lipides, ces fruits restent légers puisqu’ils n’en possèdent pas. Les glucides sont présents à hauteur de 10 grammes pour la figue crue et montent à 11 grammes pour les séchées. En ce qui concerne les sucres, la quantité est identique dans les deux cas : 8 grammes.

La teneur en fibres est assez proche également, avec un apport de 1.5 gramme pour une unité crue contre un peu plus pour les séchées, avec 1.6 gramme. La différence se marque davantage au niveau des protéines où le fruit sec prend l’avantage avec 1 gramme face aux maigres 0.3 gramme du fruit frais.

Riches en vitamines et minéraux tels que A, B1, B2, B6, et K, sans omettre des éléments comme le cuivre, calcium, magnésium et potassium ainsi qu’une belle palette d’antioxydants; consommer des figues contribue positivement à l’équilibre nutritionnel quotidien.

Les informations proviennent de Santé Canada qui met en lumière la valeur nutritive intéressante des figues qu’elles soient dégustées fraîches ou sèches.

Conseils pour l’achat des figues

Délicates et succulentes, les figues fraîches enchantent les papilles des gourmets, mais leur fragilité rend le transport ardu. Majoritairement, elles prennent le chemin du séchage ou de la conserve pour s’expédier aux quatre coins du globe. Cependant, à la bonne saison, les marchés frémissent de ces trésors naturels.

Pour un plaisir gustatif inégalé, on se doit de sélectionner avec minutie : optez pour celles qui arborent une chair généreuse sous une enveloppe ridée signalant leur maturité optimale. Un indice fiable de cette maturité est l’apparition d’une perle sucrée à l’extrémité du fruit – signe indubitable d’une figue prête à être savourée.

Consommées en l’état ou intégrées dans une myriade de recettes salées ou sucrées, elles offrent une versatilité culinaire remarquable. Attention toutefois : choisissez-les tendres car elles ne poursuivent pas leur maturation après cueillette.

Comment préserver les figues ?

Les figues sont des fruits délicats qui demandent une attention particulière après leur achat. Pour préserver leur intégrité, il est conseillé de les consommer rapidement, idéalement sous 48 heures. Garder ces petites douceurs hors du frigo permet de maintenir intacte leur richesse aromatique. Toutefois, si la canicule s’invite chez vous, enveloppez-les avec soin dans du papier et glissez-les au frais dans le compartiment à légumes pour un court séjour.

Quant aux figues sèches, elles jouissent d’une longévité plus importante. Conservez-les sans crainte pendant plusieurs mois; choisissez simplement un récipient bien hermétique pour qu’elles gardent toute leur saveur et texture moelleuse.

Les vertus de la figue

Si vous pensez que croquer dans une figue c’est s’offrir une bombe calorique, détrompez-vous ! Avec à peine 25 calories au compteur par pièce, elles jouent dans la même cour que les pommes côté ligne. Et pour ceux qui se préparent à suer, rien de tel qu’une figue pour donner du pep : c’est le plein d’énergie sans alourdir l’estomac !

Fibres nutritionnelles

Riche en fibres, la figue est un allié de taille pour notre bien-être intérieur. Ces glucides spéciaux coupent court à la faim, équilibrent le sucre sanguin et gardent le transit sur les rails tout en veillant sur notre cœur.

Antioxydants

Riches en anthocyanes, les figues arborent une couleur éclatante qui cache bien leur jeu : ce sont de véritables boucliers contre l’inflammation. Quant aux antioxydants, ces comparses du bien-être, ils s’érigent en protecteurs infatigables de nos cellules face à l’assaut incessant des radicaux libres, ces voleurs de jeunesse.

Vitamines et éléments minéraux

Bien que consommées avec modération, les figues regorgent de précieux apports nutritionnels. Elles sont une mine d’or pour la santé, offrant un arc-en-ciel de vitamines telles que la A et K, sans oublier le trio dynamique des B – thiamine (B1), riboflavine (B2) et pyridoxine (B6). Mais ce n’est pas tout : elles chérissent également dans leur chair sucrée des trésors minéraux comme le cuivre qui fait briller notre système immunitaire, ainsi que le calcium, véritable pilier de nos os. Ajoutez à cela une pincée de magnésium pour apaiser nos nerfs et un zeste de potassium pour maintenir notre cœur au rythme. En somme, ces petites douceurs sont bien plus qu’un régal pour les papilles ; elles sont un concentré de bienfaits.

Mesures de précaution

Il est primordial pour les individus sous traitement anti-coagulant de modérer leur consommation en vitamine K, substance présente dans certains aliments, dont la figue. Une ingestion excessive pourrait perturber l’efficacité du médicament et augmenter le risque de complications.

Par ailleurs, attention aux personnes allergiques au latex : une intolérance croisée avec les figues peut survenir en raison de composants similaires.

Enfin, gare à l’abus des figues séchées ! Si elles sont appréciées pour leurs propriétés bénéfiques sur le transit intestinal, un excès peut conduire à des désagréments digestifs non négligeables.

Cuisine aux figues

Faut surtout pas déshabiller les figues; leur enveloppe est une mine d’or pour la santé. Ces petits bijoux sont caméléons en cuisine, prêts à s’inviter dans toutes sortes de plats.

Des idées de desserts à base de figues

À la température de la pièce, les fruits offrent toute leur saveur lorsqu’ils sont consommés comme en-cas. Un pur délice écrasé à même le pain croustillant pour un petit-déjeuner revigorant ou une pause gourmande. Ils trouvent parfaitement leur place au cœur des desserts traditionnels tels que tartes et clafoutis, où ils s’unissent avec délice aux arômes doux des pommes et poires.

Imaginez-les encore, plongés dans l’onctuosité d’une fondue au chocolat ou délicatement farcis d’une ganache moelleuse rehaussée par l’éclat subtil de noix concassées. Ces mêmes fruits peuvent se métamorphoser sous l’action d’une cuisson légère dans du beurre aromatisé au miel et relevé par la chaleur de la cannelle ou l’exotisme de la badiane.

Lorsque ces joyaux sucrés sont pochés avec art dans un vin choisi ou baignent dans un jus fruité, ils deviennent les compagnons idylliques d’une glace crémeuse ou d’un gâteau blanc aérien. Introduits dans des smoothies faits maison, ils apportent une explosion de vitamines et une caresse veloutée au palais.

Confitures, compotes et marmelades maison recèlent ces trésors cuits lentement pour en capturer l’essence. Quand vient le temps du croquant, les fruits séchés se réinventent en éclats savoureux parsemés dans biscuits, muffins et autres douceurs boulangères telles que pains spécialisés et barres énergétiques; sans oublier leur rôle clé dans les mélanges croquants de noix et granola nutritifs.

Recettes à base de figues salées

Les hors-d’œuvre se réinventent avec des associations délicates telles que le fromage de chèvre et le prosciutto, idéales pour des bouchées raffinées comme les mini-brochettes. En matière de salades, elles apportent une touche de fraîcheur à un lit de mâche ou d’endives. Les farcir devient un jeu d’enfant avec du fromage crémeux et des éclats croquants de noix.

Lorsqu’il est question d’accompagner la volaille, rien ne vaut une poêlée à l’ail et aux échalotes, où elles s’imposent en finesse. Elles trouvent aussi leur place au cœur d’une ratatouille traditionnelle ou parmi les grains parfumés d’un riz pilaf relevé de gingembre et piment.

Leurs saveurs exotiques brillent dans les tajines ou se fondent dans la complexité des chutneys. Elles s’intègrent même harmonieusement aux caris pour y infuser leur caractère. Séchées, elles insufflent un nouvel esprit aux farces classiques ou viennent sublimer un simple plat de légumineuses.

  • Hors-d’œuvre innovants
  • Salades embellies
  • Farcis savoureux
  • Poêlées aromatiques pour accompagnement
  • Ingrédients clés dans ratatouille et riz pilaf
  • Splendeur dans tajines et chutneys
  • Exquises dans plats épicés
  • Versatilité en version sèche pour rehausser farces et plats

Ces utilisations diversifiées confirment leur polyvalence en cuisine : un véritable trésor gustatif à intégrer sans modération dans vos menus.

Autres articles à lire

Pacane (noix de pécan) : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes

Irene

Quoi boire pour vous aider à perdre du poids?

administrateur

Romarin : valeur nutritive, bienfaits santé, conservation, recettes

Irene

La propolis bio : un produit naturel aux nombreux bienfaits

Journal

Régime et viande : quelles viandes pour maigrir ?

Irene

Cerise de terre (physalis): valeur nutritive, bienfaits, recettes

Irene