Santé

Traitement de Beljanksi contre le cancer du pancréas

Traitement de Beljanksi contre le cancer du pancréas
Notez cet article

Le cancer du pancréas est une maladie des cellules qui composent les canaux véhiculant le suc pancréatique. Le développement de cette maladie va d’une cellule vers une autre, et il se multiplie de façon anarchique pour former une masse. Cependant, ce type de cancer est plus fréquent chez le diabétique, surtout en cas de pancréatite chronique.

Caractéristiques du cancer du pancréas

Chez un individu, les facteurs favorisant le cancer du pancréas sont nombreux, comme le fait de consommer du tabac ou d’alcool. Mais aussi, faire un régime riche en graisses et en protéines encourage le développement de ce type de cancer.

Concernant les cellules cancéreuses, elles peuvent s’en détacher et migrer vers d’autres tissus ou organes. À cet effet, elles forment de nouvelles tumeurs, c’est ce qu’on appelle des métastases. En outre, le cancer du pancréas est fréquent après 40 ans et surtout chez l’homme. Il peut toucher la tête du pancréas dans 80% des cas, le corps et la queue de celui-ci.

Au début, les symptômes sont généralement spécifiques, comme la présence de douleurs fortes derrière l’estomac. Cependant, avoir un manque d’appétit, avoir du mal à digérer les aliments avec amaigrissement rapide peut aussi se présenter. Mais encore, avec un cancer du corps et de la queue du pancréas, le foie est souvent très volumineux. Cela peut provoquer des varices œsophagiennes et une grosse rate. De ce fait, deux types de troubles peuvent montrer la présence du cancer du pancréas. D’une part, des signes de compression et d’autre part, des signes d’insuffisance sécrétoire. Par ailleurs, la tumeur pancréatique va infecter les organes de voisinage. Ainsi, il va contaminer la voie biliaire, l’estomac, le duodénum, le plexus nerveux et les vaisseaux. De plus, l’insuffisance de sécrétion pancréatique provoque des selles graisseuses.

Le traitement à adopter face à un cancer du pancréas

Face à un cancer du pancréas, certaines thérapies sont reconnues et adoptées par la majorité. D’ailleurs, en accompagnant la chimiothérapie ou les thérapies antitumorales alternatives, des plantes permettent également de traiter cette maladie. C’est l’exemple de la méthode Beljanski. En effet, c’est une technique qui se base sur des produits à extraits de plantes et de végétaux, notamment comme le Pao Pereira, le Rauwolfia et le Ginkgo biloba. À partir de ces derniers, le professeur Beljanski a donné naissance à de nombreux produits comme la PAO V « FM ». D’où l’efficacité de cet extrait du Pao Pereira qui a été bien analysé et étudié. Ainsi il consiste à favoriser l’apoptose des cellules cancéreuses au-delà d’un certain seuil de dégénérescence. Tandis qu’à son tour, la flavopeirerine présente la particularité de ne s’attaquer qu’aux cellules cancéreuses, de manière sélective. Actuellement, les travaux de Mirko Beljanski se poursuivent par la société Natural Source International, Ltd. La Fondation Beljanski continue sa recherche et réalise des essais cliniques en milieux hospitaliers avec ces extraits.

Related Articles

Devenir un personnel soignant, ce qu’il faut savoir

Des conseils pour choisir votre mutuelle de santé

Leave a Comment