Image default
Nutrition

Rhubarbe : valeur nutritive, bienfaits santé, précautions, recettes

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la rhubarbe appartient au règne des légumes, cousine de l’oseille. Ses longs pétioles, qui arborent une palette allant du vert au rouge rosé et évoquant le céleri, sont les seuls éléments que l’on déguste. L’attrait de cette plante réside dans son goût unique : une acidité rafraîchissante qui surprend les papilles.

Dans nos potagers, c’est avec l’arrivée du printemps que la rhubarbe pointe le bout de ses tiges. Avril et mai marquent son apogée bien qu’elle puisse encore être glânée jusqu’à début juillet selon le climat local.

Apports nutritionnels de la rhubarbe

La rhubarbe, ce légume-fruité aux multiples facettes, se décline sous deux formes dans notre alimentation : crue ou préparée avec une touche sucrée après avoir été congelée. Une demi-tasse de rhubarbe cuite et sucrée contient 147 calories et regorge de glucides à hauteur de 40 grammes, dont la plupart sont des sucres. Elle apporte également une quantité appréciable de fibres alimentaires.

À l’état brut, une tige de rhubarbe pèse son pesant d’or en termes nutritionnels sans pour autant alourdir le bilan calorique : seulement 11 calories ! Les glucides s’effondrent à 2 grammes et les sucres deviennent presque négligeables. On note aussi un modeste apport protéinique.

Richesse vitaminique et minérale caractérise la rhubarbe sous toutes ses formes. La version cuite offre des vitamines C et K ainsi que du calcium et du potassium, tandis que la rhubarbe crue y ajoute du manganèse – tous essentiels pour le bon fonctionnement de notre organisme.

On chérit aussi sa richesse en antioxydants qui font d’elle un allié contre le stress oxydatif. Encore faut-il souligner l’intelligence d’une consommation équilibrée car si la gourmandise nous pousse vers sa version adoucie par le sucre, c’est bien dans son habit naturel que la rhubarbe révèle toute sa puissance nutritive sans surcharger notre compteur calorique.

Sélectionner la meilleure rhubarbe

Pour choisir la rhubarbe avec discernement, privilégiez les pétioles charnus et robustes. Il est primordial que les tiges affichent une intégrité parfaite : pas d’écorchures, ni de zones foncées ou de ruptures. Un signe incontestable de fraîcheur se révèle lorsque vous rompez l’extrémité et qu’un filet de sève perle délicatement. Cela témoigne d’une récolte récente et promet un goût authentique dans vos préparations culinaires.

Conservation de la rhubarbe

Pour préserver la rhubarbe dans toute sa fraîcheur, glissez-la délicatement dans un sac plastique et placez-le au coeur de votre frigo, où elle se maintiendra jusqu’à quinze jours. Si l’envie vous prend d’en jouir tout au long de l’année, optez pour la congélation : nettoyez-la soigneusement, découpez-la en morceaux puis enfermez-les dans des sacs prévus à cet effet. Prenez garde, une fois ressuscitée du froid, sa chair pourrait perdre de sa superbe.

Quant aux amateurs de mets mijotés et de saveurs conservées, ils seront ravis d’apprendre que cette plante se métamorphose aisément en mille et une préparations gourmandes. Qu’elle s’épanouisse sous forme de compote onctueuse ou qu’elle s’invite dans le bal complexe des chutneys et confitures diverses, elle régalera les palais les plus exigeants.

Les avantages de la rhubarbe sur notre santé

Faible en calories, la rhubarbe gagne à être savourée autrement qu’adoucie par un excès de sucre. Son intégration dans les mets salés est astucieuse et suggère des possibilités culinaires méconnues.

Riche en vitamine K, elle joue un rôle clé dans la coagulation du sang et le maintien d’une ossature robuste. La vitamine C qu’elle contient est également un allié pour une peau élastique et une protection accrue des cellules face au stress oxydatif.

Cet ingrédient acidulé est aussi une source non négligeable de minéraux comme le manganèse, le potassium ou encore le calcium. Par ailleurs, grâce à ses fibres alimentaires, il favorise l’activité intestinale tout en contribuant à réguler la glycémie et prolonger la sensation de satiété.

En dernière note mais non des moindres, la rhubarbe dévoile sa richesse en antioxydants tels que les polyphénols, bienfaiteurs reconnus pour leur capacité à réduire l’inflammation corporelle et ainsi diminuer potentiellement les risques liés aux pathologies chroniques.

Est-il possible de consommer les feuilles de rhubarbe ?

Il est impératif d’éviter la consommation des feuillages de rhubarbe en raison de leur haute concentration en acide oxalique, un composé nocif pour l’organisme. Les tiges contiennent également cette substance, toutefois en quantités moindres. Une ingestion excessive d’acide oxalique peut induire la formation de calculs rénaux chez certains individus. Heureusement, le processus de cuisson atténue considérablement la présence d’acide oxalique dans les tiges, rendant leur consommation plus sûre.

Préparation de la rhubarbe en cuisine

La rhubarbe, souvent confondue avec un fruit, se prête à de nombreuses préparations culinaires grâce à sa saveur acidulée caractéristique. En cuisine sucrée, elle s’associe divinement aux fraises et aux pommes ou encore s’enrobe d’épices telles que la vanille ou le gingembre pour révéler ses arômes. Transformez-la en délicieuses confitures ou en compotes variées qui relèveront aussi bien vos desserts glacés que vos pâtisseries favoris. Imaginez-la en coulis velouté drapant avec élégance une onctueuse crème brûlée.

La versatilité de la rhubarbe ne s’arrête pas là ; elle transcende également les frontières du salé. Considérée comme proche parente de l’oseille, elle apporte une note aigrelette rafraîchissante aux plats marins. Pourquoi ne pas revisiter votre mayonnaise classique en y ajoutant un soupçon de compote de rhubarbe? Suivez cette impulsion créative et intégrez-la dans des chutneys exotiques qui accompagneront à merveille viandes grillées et poissons.

  • Introduisez des morceaux tendres dans vos ragoûts pour une touche d’originalité.
  • Osez l’utiliser dans des soupes pour rehausser les goûts.
  • Faites-la sauter avec un peu d’ail; elle deviendra le compagnon idéal de vos volailles.
  • Sa saveur unique peut même remplacer vinaigre ou citron dans vos assaisonnements.

Sans oublier qu’elle se fond parfaitement dans les currys épicés et autres mets indiens où son jus contribue à une harmonie gustative inattendue. Et pour ceux qui recherchent le frisson du « surette », pourquoi ne pas la croquer crue, simplement agrémentée d’une pincée de sel? La rhubarbe offre ainsi un spectre infini de possibilités qui surprendront les papilles des plus audacieux gourmets.

Autres articles à lire

Mangue : valeur nutritive, bienfaits santé, conservation, recettes

Irene

Tout sur le blé : bienfaits, recettes, conservation, guide d’achat

Irene

Noix de cajou : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene

Faire un régime anti triglycérides pour maigrir ?

Irene

Biscuit sec croquant (ex : tuile) sans chocolat, allégé en matière grasse : combien y a-t-il de calories ?

Irene

Rapini : Découvrez les Secrets de ce Super-aliment !

Irene