Image default
Nutrition

Mélasse : valeur nutritive, bienfaits santé, utilisations, recettes

La mélasse est un liquide épais et sombre, prisé pour sa capacité à enrichir les mets d’une douceur nuancée. Issue de la transformation du sucre issu principalement de la canne ou de la betterave, elle se distingue par ses notes fumées et sa pointe d’amertume qui en font bien plus qu’un simple édulcorant. Curieusement, c’est elle qui confère à la cassonade son caractère unique lorsqu’on l’associe au sucre blanc.

Disponible en toute saison, cette substance ne brille pas par sa teneur en douceur pure comme le ferait le sucre cristallin classique ; cependant, elle excelle dans l’art de rehausser les préparations culinaires avec une profonde teinte caramel et une texture moelleuse exceptionnelle. Bien que moins connu, son extraction s’étend aussi aux fruits tels que caroubes, dattes ou grenades.

En somme, incorporer un soupçon de mélasse dans vos recettes transformera subtilement mais sûrement chaque bouchée en une expérience gustative riche et complexe.

Apports nutritionnels de la mélasse

Une cuillerée de mélasse est une bombe d’énergie, concentrant 62 calories dans une petite dose de 15 mL. C’est surtout les glucides qui font grimper le compteur avec un total de 16 g, dont 12 g sont des sucres purs – rien pour plaire aux dentistes! Mais côté lipides et fibres, c’est le calme plat : zéro gramme en vue. Et pourtant, la mélasse n’est pas avare en bienfaits puisqu’elle regorge de minéraux comme le calcium et le fer, sans parler du potassium et des antioxydants qui jouent les gardiens de notre santé.

Les variétés de mélasse

Il est aisé de se procurer de la mélasse dans les rayons sucreries des supermarchés. Présentée sous divers conditionnements, elle s’offre à nous soit en carton évoquant un petit conteneur de lait, soit en pots ou flacons de verre.

Délaissant d’anciennes méthodes, les producteurs privilégient aujourd’hui une mélasse non-sulfurée, afin d’éviter cet arrière-goût artificiel jadis engendré par des conservateurs chimiques.

Les consommateurs peuvent aussi opter pour une version plus claire et moins corsée appelée « légère », sans que cela n’influe sur le taux de sucre. Par ailleurs, la variété dite « verte » gagne du terrain grâce à ses atouts nutritionnels supérieurs et sa fabrication qui préserve davantage les minéraux essentiels, bien qu’elle revête une amertume prononcée. Cette dernière est souvent associée aux produits issus de l’agriculture biologique.

Conserver la mélasse correctement

Pour assurer une conservation optimale, gardez la mélasse dans son contenant d’origine à l’abri de la lumière, au sein de votre cellier. Elle reste généralement consommable sans souci jusqu’à deux ans passés la date indiquée sur le paquet. Une petite astuce pour maintenir sa qualité : après chaque utilisation, un coup de chiffon autour du bord et du couvercle évitera que le sucre ne cristallise et que l’ouverture devienne pénible avec le temps.

Les avantages de la mélasse pour le bien-être

La mélasse verte, plus riche en nutriments que le sucre blanc, est un véritable concentré des bienfaits initiaux de la canne à sucre ou de la betterave. Considérée comme une alternative saine, elle regorge de vitamines et de minéraux essentiels.

Parmi les vertus notables de ce sirop épais, son apport significatif en fer se distingue. Une cuillerée suffit pour fournir une bonne partie des besoins journaliers recommandés, participant efficacement à la lutte contre l’anémie. Ce fer joue un rôle crucial dans diverses fonctions corporelles, dont l’oxygénation sanguine et la défense immunitaire. Pour optimiser son assimilation par l’organisme, associer sa consommation avec des aliments gorgés de vitamine C est un vrai plus.

Outre le fer, on y trouve également du potassium, du calcium et du magnésium, trio gagnant pour maintenir une ossature robuste et en pleine santé.

Les polyphénols présents confèrent à la mélasse ses propriétés antioxydantes capables d’éloigner les signes précoces du vieillissement cellulaire. Ses bienfaits ne s’arrêtent pas là puisqu’elle peut aussi être envisagée comme soutien naturel face aux troubles digestifs et à la constipation occasionnelle.

Néanmoins, il convient d’en user avec modération car malgré ses avantages nutritionnels indéniables sur le papier, sa teneur en sucre nous invite à limiter sa consommation au quotidien afin d’en tirer le meilleur sans excès.

Préparation de la mélasse en cuisine

Pour manier la mélasse avec aisance en cuisine, un petit conseil s’impose : enduisez préalablement vos ustensiles d’un voile d’huile. Cela facilite son utilisation et simplifie le nettoyage post-culinaire.

La mélasse trouve sa place dans une panoplie de recettes où elle apporte son caractère distinctif. Elle harmonise les saveurs dans les biscuits moelleux et confère une profondeur incomparable au pain d’épices. Lorsqu’elle est dosée subtilement, elle enrichit sans dominer ; employée généreusement, elle devient l’âme du plat.

Ce nectar sombre se révèle également indispensable pour composer des pains riches en nuances tel que le pumpernickel ou encore pour concocter une sauce BBQ maison qui réveille les papilles.

En distillerie, la mélasse offre son essence aux rhums épicés et aux bières brunes veloutées. Dans l’univers du salé, elle transforme des plats simples comme les fèves au lard ou s’intègre dans des marinades qui exaltent la tendreté du poulet et du porc.

Avec ses notes sucrées-ameres, la mélasse danse parfaitement avec les épices chaleureuses de l’automne; une synergie idéale pour aromatiser des muffins à la citrouille ou enrichir un gruau épicé de sa douceur enveloppante.

Autres articles à lire

Boy choy : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene

Noix de cajou : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene

Roquette: valeur nutritive, bienfaits santé, recettes, conservation

Irene

Est-ce que le régime spécial K est efficace ?

Irene

Quoi boire pour vous aider à perdre du poids?

administrateur

Haricots rouges : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene