Image default
Nutrition

Céleri-rave : valeur nutritive, bienfaits, recettes et conservation

Apparenté au céleri classique, le céleri-rave se distingue par sa croissance souterraine. Il devient un tubercule charnu à la texture croustillante et au goût subtilement épicé qui rappelle celui du radis. Ce légume peut être dégusté aussi bien cru que cuit, offrant une versatilité appréciée en cuisine.

Disponible principalement de l’automne jusqu’au printemps, ce légume racine s’invite aisément dans nos assiettes durant les mois frais. Sa saisonnalité fait de lui un incontournable des étals d’hiver, où il apporte fraîcheur et saveur à diverses préparations culinaires.

Les apports nutritionnels du céleri-rave

Le céleri-rave cru est un trésor de bienfaits, avec seulement 42 petites calories pour 100 g. C’est une pépite pour qui surveille sa ligne ! En plus, c’est quasiment sans matières grasses – une bagatelle de 0.3 g.

Côté énergie, les glucides sont au rendez-vous avec 9 g : de quoi donner du pep sans peser sur la balance. Les fibres ne sont pas en reste, à hauteur de 1.8 g elles maintiennent notre système digestif en éveil. Et parlons des protéines, même si modestes avec leurs 1.3 g, elles contribuent toutefois à nos besoins quotidiens.

Mais le clou du spectacle vient des vitamines et minéraux : on y trouve pêle-mêle B5 (acide pantothénique), B6 et C qui donnent un coup de fouet à notre système immunitaire. Sans parler du cuivre et manganèse – complices d’une ossature solide – ainsi que phosphore et potassium qui chouchoutent notre métabolisme.

Pour couronner le tout, ce légume est bourré d’antioxydants ; comme dirait ma grand-mère, c’est « bon comme la santé »!

Comment choisir le céleri-rave

Lors de l’achat d’un céleri-rave, privilégiez celui qui se présente avec ses feuilles, comparables au persil pour relever vos plats. Veillez à ce que le légume soit dense et pèse son poids, signe de sa qualité. Un son mat confirmera qu’il n’est pas évidé.

Pour la peau, recherchez une couleur claire et homogène, sans aucune marque indésirable. Une taille modeste est gage de solidité : un diamètre entre 10 et 12 cm pour un poids inférieur à 1 kg est optimal pour éviter les cavités internes.

Les tiges et racines doivent être vigoureuses; leur aspect non flétri témoigne de la fraîcheur du céleri-rave. C’est ainsi que vous assurerez un choix judicieux pour des préparations culinaires réussies.

Conserver le céleri-rave efficacement

Pour garder le céleri-rave intact, rien de tel qu’un torchon mouillé et un petit séjour au frigo, dans le coin des légumes. Une petite semaine lui suffira amplement pour rester frais. Si par contre vous l’avez déjà débarrassé de sa peau, il faudra faire vite : trois jours max pour en profiter avant qu’il ne tire la tronche.

Et si vous êtes du genre prévoyant, pourquoi pas lui offrir une cure de jouvence par blanchiment avant de l’envoyer hiberner au congélo ? Ainsi, même après six mois d’hibernation, il sera toujours prêt à se lancer dans la mêlée culinaire !

Les caractéristiques du céleri-rave

Richement hydratant et allié minceur de taille, le céleri-rave s’invite dans nos assiettes comme un trésor nutritionnel. Ce légume racine, faible en calories mais riche en nutriments, se pose en pilier d’une diète équilibrée.

Côté vitamines, il brille par sa teneur remarquable en vitamine K, essentielle à la solidité osseuse et à la prévention des fractures. Le cœur du céleri-rave bat également au rythme d’un cocktail de vitalité composé des vitamines B et C, enrichi d’une pincée de minéraux précieux tels que le cuivre, le manganèse ou encore le potassium.

Le transit intestinal trouve son tempo avec les fibres abondantes qu’il renferme ; elles concourent aussi bien à l’effet satiétogène qu’à l’équilibre du cholestérol. Enfin, la présence significative d’antioxydants confère à ce légume racine un rôle de bouclier face aux radicaux libres qui menacent notre organisme.

En somme, loin de se limiter à la rémoulade classique où il est souvent cantonné, le céleri-rave mérite une place de choix pour ses multiples vertus favorisant une santé robuste et harmonieuse.

Comment faciliter la digestion du céleri-rave ?

Le céleri-rave peut être rebelle pour les estomacs sensibles lorsqu’il est gobé à l’état brut. Cependant, passez-le quelques instants à la vapeur et vous aurez un allié de taille pour une digestion sans tracas.

Comment consommer le céleri-rave ?

Pour savourer le céleri-rave dans toute sa fraîcheur, une portion idéale s’élève à 150 grammes. Cependant, lorsque vous souhaitez l’apprécier cuit, n’hésitez pas à doubler cette quantité.

Une astuce pour maintenir la couleur claire de ce tubercule après l’avoir pelé est de le tremper rapidement dans de l’eau agrémentée de quelques gouttes de citron. Le céleri-rave offre une palette variée d’utilisation en cuisine :

  • Sa texture croquante se prête parfaitement à des bâtonnets croquants accompagnés d’une sauce onctueuse pour tremper.
  • Finement râpé et amalgamé avec des condiments tels que moutarde et mayonnaise, il se transforme en une rémoulade relevée.
  • Incorporez-le aux jus verts maison pour un coup de fouet nutritif.
  • Cuit vapeur, rôti ou bouilli, il fait merveille comme garniture auprès des viandes savoureuses.
  • Pour les amateurs du végétal, remplacez votre steak habituel par le céleri préparé en schnitzel végétalien!
  • Il enrichit vos soupes et crèmes avec sa saveur subtile.
  • Laissez-vous séduire par sa douceur en purée; seul ou associé à d’autres légumes il révèle son caractère.

Vous pouvez également l’introduire dans un gratin chaleureux où il côtoie béchamel et légumes variés. Une poêlée au beurre rehaussée par l’ail et le safran constitue un plat plein de caractère. Pour une touche rustique mais élégante : fines rondelles dorées au four avec sel, poivre et huile d’olive.

Enfin, laissez libre cours à votre créativité culinaire en intégrant le céleri-rave sous forme crue dans vos salades ou cuit comme garniture originale sur vos pizzas favorites.

Autres articles à lire

Quoi manger pour diminuer la consommation de calories?

administrateur

Petits pois : valeur nutritive, bienfaits santé, idées de recettes

Irene

Biscuit sec croquant au chocolat (ex : tuile), allégé en matière grasse : combien y a-t-il de calories ?

Irene

Curry (cari): composition, bienfaits santé, idées recettes et plus

Irene

Qu’est-ce qu’un bon plat de régime ?

Irene

Le chrome peut-il vous aider à maigrir ?

administrateur