Image default
Nutrition

Fruit de la passion : valeur nutritive, bienfaits, recettes et plus

Originaire des contrées brésiliennes et paraguayennes, le fruit de la passion, ou grenadille, prospère aujourd’hui sous des cieux plus variés tels que l’Australie ou encore les terroirs ensoleillés de la Californie et d’Hawaii. Son appellation est empruntée à la passiflore, cette liane florale dont l’esthétique n’est pas sans rappeler le chemin de croix du Christ; un écho symbolique aux disciples loyaux dans les contours de sa corolle et à la couronne d’épines dans son enveloppe duveteuse.

Deux variantes se distinguent principalement : une parée d’une robe pourpre sombre presque brune contrastant avec son alter ego au manteau jaune éclatant. Si leur aspect diffère, les premiers ronds tandis que les seconds adoptent une forme ovoïde, leur palais reste similaire.

Ne vous fiez pas au premier regard si vous observez des plis sur l’écorce du fruit : loin d’être un signe de flétrissure, ces rides sont gage de douceur amplifiée. Sous cette peau se dissimule un coeur généreux, hôte d’approximativement 250 pépins noirs baignant dans un jus abondant. Une explosion gustative s’ensuit : notes musquées flirtant avec l’exotisme sucré-acidulé qui nous transporte vers les rivages lointains où goyave et autre tropicales saveurs règnent en maîtres.

La bonne nouvelle ? Ce trésor fruitier ne connaît guère de trêve et offre ses délices tout au long de l’année pour le plaisir des fins gourmets.

Apports nutritionnels du fruit de la passion

Un fruit de la passion, c’est un petit trésor nutritif. Imaginez : seulement 17 petites calories pour une bouchée de 18 grammes, et pas l’ombre d’une matière grasse! Côté glucides, on est sur un modeste 4 g avec juste assez de sucre pour chatouiller les papilles. Mais ne vous y trompez pas, ces petites graines sont aussi fibres que savoureuses.

Et les protéines dans tout ça? Zéro gramme, mais franchement, qui leur en veut quand on sait que ce fruit exotique est gorgé de vitamines A et C? Sans parler du fer et du potassium qui viennent parfaire le tableau. Ah oui, j’oubliais… Les antioxydants! Ils sont là eux aussi, prêts à jouer les super-héros contre les méchants radicaux libres.

Comment choisir le fruit de la passion

Dans la quête de saveurs exotiques, les fruits de la passion, aussi connus sous le nom de maracuja, se distinguent par leur disponibilité dans nos contrées. On les déniche souvent dans les boutiques spécialisées telles que les primeurs et magasins proposant des produits du monde. Au cœur du Québec, on a l’habitude de croiser ces petites merveilles pourpres qui captent le regard, bien qu’il soit également possible de tomber sur leurs cousins à la robe jaune d’une taille plus conséquente.

Lorsqu’on s’aventure à choisir ces délices juteux, il est judicieux d’opter pour ceux qui affichent une certaine densité; un gage qu’ils regorgent de nectar succulent. Les spécimens encore jeunes revêtent une peau lisse et promettent une expérience gustative acidulée tandis que ceux arborant des plis annoncent qu’ils ont atteint l’apogée de leur maturité, prêts à libérer tout leur potentiel aromatique dans votre palais.

À vous donc d’être stratège lors du choix : privilégiez des fruits alourdis par leur sève pour une explosion en bouche garantie ou laissez-vous tenter par la vivacité des moins mûrs si votre goût penche vers l’acidulé.

Comment préserver le fruit de la passion ?

Pour assurer une maturation optimale, les fruits de la passion au toucher lisse gagnent à patienter quelque temps dans le cocon douillet d’une pièce à vivre. Bannissant toute hâte, on les préserve de l’ardeur solaire pour favoriser leur épanouissement tout en finesse.

Inversement, des signes de fripe sur leur enveloppe charnue sonnent l’heure du festin. Ces délices polis par le temps méritent une dégustation sans délai ; un séjour tempéré dans le sanctuaire frais du réfrigérateur prolongera légèrement leur apogée gustative.

Quant à immortaliser leur essence, la congélation se présente comme une alliée précieuse, non pas dans leur forme originelle mais transmutés en nectar savoureux, prêt à revivre après un sommeil glacé d’une demi-année.

Vertus pour la santé du fruit de la passion

Riche en nutriments essentiels, le fruit de la passion se distingue par sa teneur élevée en vitamine C, favorisant un système immunitaire robuste et contribuant à conserver une vision optimale. Il est également doté d’une bonne dose de vitamine A.

Au-delà des vitamines, ce fruit tropical apporte une touche de fer et potassium à notre alimentation. Avec seulement quelques calories, il s’avère être un allié minceur non négligeable grâce aux 2 grammes de fibres qu’il contient pour chaque portion consommée. Ces fibres jouent un rôle crucial dans le contrôle de l’appétit, la régulation du taux de sucre dans le sang et la préservation d’un microbiote intestinal équilibré.

En prime, les antioxydants abondent dans le fruit de la passion : caroténoïdes et polyphénols agissent conjointement pour atténuer les inflammations et minimiser les risques liés aux maladies cardiovasculaires avec leur effet protecteur reconnu.

Hypersensibilité au latex

Certains individus éprouvent une réaction allergique au contact du fruit de la passion, phénomène plutôt rare mais étroitement associé à l’intolérance au latex. Si votre corps dit « non merci » à des fruits exotiques comme la papaye, l’ananas ou encore le kiwi, méfiez-vous : vous pourriez bien avoir une susceptibilité accrue face à ce fruit séduisant.

Préparation du fruit de la passion

Pour accéder aux délices sucrés d’un fruit de la passion, utilisez une lame dentelée afin de trancher aisément sa coque robuste en deux parties égales. N’oubliez pas, ses pépins croquants sont comestibles bien qu’il ne soit pas impératif de les consommer. Pour les séparer tout en conservant la chair juteuse, servez-vous d’une cuillère pour extraire le contenu des moitiés au-dessus d’une passoire posée sur un récipient.

Savourez la pulpe telle quelle ou incorporez-la à une salade fruitée pour y apporter une touche exotique. Elle se prête également merveilleusement bien à l’enrichissement de desserts lactés comme les parfaits et panna cotta ou encore dans l’aromatisation subtile d’un flan. Le liquide doré tiré du fruit peut métamorphoser une simple vinaigrette en un assaisonnement exquis.

Transformez ce nectar en élément central de boissons rafraîchissantes, qu’elles soient spiritueuses ou non, ainsi que dans diverses préparations sucrées telles que coulis et gelées. Du côté australien et néo-zélandais, on aime adoucir cette gourmandise avec crème et sucre tandis qu’au Mexique, on agrémente son goût acidulé avec citron vert et épices ardentes.

L’utilité du jus s’étend jusqu’à la confection de desserts glacés où il fait valser les papilles entre sorbets fondants et pops glacés craquants. Enfin, il insuffle vie aux pâtisseries crémeuses comme le fameux cheesecake grâce à son arôme puissant qui envoûte dès la première bouchée.

Autres articles à lire

Maigrir grâce à la sophrologie : principes et exercices pratiques

administrateur

Orange : valeur nutritive, bienfaits santé, idées recettes

Irene

Faire un régime anti triglycérides pour maigrir ?

Irene

Tout savoir sur les calories du homard

Irene

Abricots : guide d’achat, idées recettes, bienfaits et conservation

Irene

Courges : types, bienfaits, idées recettes, conservation et plus

Irene