Image default
Nutrition

Céleri : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes et conservation

En Amérique du Nord, le céleri règne en vedette parmi les légumes. En Europe, il se fait plus discret, agrémentant souvent les ragoûts et potages d’une touche savoureuse sans y tenir le premier rôle.

Ce légume se caractérise par ses longues tiges vert éclatant, aussi croquantes que gourmandes, nommées pétioles. Ces dernières arborent une forme singulière de demi-lune et renferment des filaments qu’on peut ôter si trop coriaces. Quant à son coeur pâle et doux comme du velours, il fond littéralement dans la bouche.

Peu importe la saison, il est un habitué des étals d’épicerie. On trouve ainsi le céleri tout au long de l’année pour le bonheur des papilles cherchant fraîcheur et croquant.

Apports nutritionnels du céleri

Deux tiges de céleri cru pèsent 80 g et ne sont qu’une bouchée calorique avec seulement 12 calories. Zéro matière grasse au compteur, elles jouent la carte de la légèreté à la perfection. Et côté glucides ? Seulement 2 g pour garder l’esprit tranquille. Mais n’oublions pas les fibres, ces précieuses alliées du transit : 1,2 g qui font toute la différence.

Côté protéines, on est sur un léger 1 g — juste assez pour tenir compagnie aux vitamines et minéraux qui se donnent rendez-vous dans cette humble branche : vitamine C pour l’éclat de votre peau, K pour fortifier vos os et le potassium ainsi que des antioxydants armés jusqu’aux dents contre les radicaux libres. Merci qui ? Merci Santé Canada pour ces infos croustillantes !

Sélection du céleri adéquat

Pour s’assurer de la fraîcheur du céleri, il suffit d’être à l’affût de quelques indices :

– Des tiges bien dodues qui tiennent droites comme des i.
– Une fermeté incontestable, elles doivent se rompre net au moindre pli.
– Pas l’ombre d’une meurtrissure ou d’un ramollissement en vue.
– Et pour finir, que ses feuilles arborent un vert éclatant.

Préservation du céleri

Pour garantir une fraîcheur optimale du céleri, il est préférable de le ranger au frais, où il se maintiendra environ une semaine et demie. Afin d’éviter qu’il ne perde son croquant, l’astuce consiste à l’emballer délicatement dans un torchon légèrement humide. Si jamais il s’avérait être devenu flasque, immergez-le promptement dans un bain d’eau glacée pour lui redonner vigueur.

Dans la perspective d’une conservation prolongée, découpez le céleri en morceaux et passez-le rapidement à l’eau bouillante avant de le transférer au congélateur, où il se conservera plusieurs mois. Pour ceux qui envisagent son utilisation dans des recettes mijotées telles que les veloutés ou les ragoûts, sachez qu’il est tout à fait envisageable de sauter cette étape de blanchiment et de congeler directement les tronçons crus.

Les avantages du céleri pour la santé

Croquez dans une tige de céleri et vous serez surpris par son incroyable capacité à étancher votre faim, tout en gardant la ligne grâce à son apport calorique quasi insignifiant. L’eau constitue l’essence même de ce légume croquant, assurant ainsi une hydratation optimale.

Riche en vitamine K, le céleri est aussi un allié précieux pour ses contributions en vitamines B et C. Si vous cherchez à favoriser un bon transit intestinal, le cuit devient votre meilleur ami car il facilite l’absorption des fibres qu’il contient.

Au delà de ces atouts, le céleri regorge de minéraux essentiels tels que potassium et offre également une petite dose de calcium ainsi que de sodium. Mais là où il excelle vraiment, c’est dans sa teneur en antioxydants qui jouent un rôle clé dans la garde de notre santé, nous protégeant contre diverses affections.

Savourez-le donc sans modération pour profiter pleinement de ses bienfaits multiples sur votre bien-être.

Mesures de sécurité

Le céleri, c’est pas un souci pour la plupart d’entre nous. Par contre, faut faire gaffe si t’as des histoires de calculs rénaux, parce que les oxalates dans le céleri, ça peut être l’huile sur le feu, surtout quand tu le tapes en mode concentré comme dans un jus.

Préparation du céleri en cuisine

Le céleri s’avère être un ingrédient versatile, se prêtant aussi bien à l’aromatisation de vos recettes qu’à servir d’accompagnement riche en saveurs. Pour les tiges particulièrement richesse en fibres, éplucher la surface ou retirer les fibres tenaces est parfois requis. Quant aux feuilles de cet aromate, elles peuvent aisément troquer leur place avec le persil pour assaisonner vos mets avec une touche piquante et parfumée.

Céleri non cuit

Trempez-les dans une onctueuse purée de pois chiches ou optez pour l’originalité d’un beurre de cacahuète. Enveloppez ces tiges croustillantes avec une fine lamelle de viande séchée ou du saumon fumé, et voilà un en-cas aussi sain que savoureux.

Pourquoi ne pas les transformer en nectar? Associées aux carottes, elles deviennent une boisson vitaminée qui éveille les sens. Variez les plaisirs gustatifs en fourrant le céleri de fromage frais, d’émincé de volaille ou encore d’une préparation marine comme la goberge, tout cela relevé par la richesse du guacamole.

Quand vient le moment de garnir vos sandwiches, pensez à y parsemer du céleri finement haché pour en exalter les saveurs. Et si vous avez un penchant pour les salades croquantes, mariez-le à des olives noires et laissez-le s’imprégner d’huile et de citron avant de servir.

Enfin, ce légume peut se révéler être l’allié inattendu pour sublimer votre Bloody Mary. Il apportera cette touche croquante et rafraîchissante tant appréciée dans ce cocktail classique.

Céleri préparé à la cuisson

Intégrez le céleri à votre arsenal culinaire pour enrichir vos bouillons et donner de la profondeur à vos soupes. Simplement mijotées, les branches transforment l’eau en une essence savoureuse, idéale comme base de diverses préparations.

Les plats mijotés gagnent en saveur avec ce légume polyvalent. Imaginez-le dans un pot-au-feu, où il se mêle aux arômes des viandes et autres légumes, ou glissé dans une farce moelleuse pour relever vos pâtés et chaudrées.

Rapide à sauter, le céleri est indispensable à la cuisine asiatique; son croquant offre un contraste intéressant aux textures plus tendres des plats. En gratin, baignant dans une onctueuse sauce béchamel, il apporte structure et goût sous une couche dorée au four.

Le cœur du céleri, lui aussi versatile, peut être apprécié simplement cuit à la vapeur avec un filet d’huile d’olive ou transformé en un plat plus riche grâce à une crème veloutée agrémentée de fromage fondant.

Pour révolutionner votre purée de pommes de terre habituelle, intégrez-y du céleri finement haché; cette astuce simple métamorphose un accompagnement classique en expérience gustative nouvelle.

Quant au rôle du céleri braisé dans l’accompagnement des protéines riches telles que l’agneau ou le poulet rôti ainsi que les fruits de mer variés ; son profil aromatique devient alors complice parfait des sucs caramélisés lors de cuissons prolongées.

Autres articles à lire

Quels aliments manger pour ne pas prendre de poids ?

administrateur

Où trouver de la viande casher de qualité ?

administrateur

Kaki : recettes, valeur nutritive, bienfaits, conservation et plus

Irene

Halle Berry : comment fait-elle pour être sexy à 46 ans ?

administrateur

Cellulite : les solutions anti-cellulites

administrateur

Le régime Weight Watchers ou régime ProPoints expliqué simplement

administrateur