Image default
Nutrition

Basilic: bienfaits santé, recettes, conservation et guide d’achat

Le basilic, symbole de la gastronomie méditerranéenne, brille par sa versatilité en cuisine. Cette plante aromatique, au parfum évoquant le soleil et les rivages italiens, se décline dans une palette de variétés impressionnantes. Chaque type arbore une teinte spécifique allant du vert éclatant jusqu’au pourpre profond, et distille des arômes distincts qui varient notamment entre le basilic traditionnel méditerranéen et son cousin exotique, le basilic thaï.

La disponibilité du basilic s’étend sur l’ensemble de l’année chez les commerçants; toutefois, c’est lors des mois chaleureux que cette herbe atteint son apogée. Le printemps et l’été voient ainsi fleurir des bouquets généreux à un coût nettement plus abordable qu’en hiver – saison où les brins se font plus rares et onéreux.

Apports nutritionnels du basilic

Avec juste une pincée de basilic frais, on relève le goût sans alourdir la balance calorique, vu qu’une portion ne contient guère que 1,2 calories. C’est zéro souci pour les matières grasses aussi, et à peine un soupçon de glucides. En plus d’être léger en sucre et riche en fibres, ce petit vert est bourré de protéines. Et cerise sur le gâteau : il regorge de vitamines A et K, sans parler du manganèse et calcium qui viennent parfaire son profil nutritionnel avec une armée d’antioxydants. Un vrai héros dans l’univers des herbes aromatiques !

Conseils pour choisir du basilic

Si vous êtes un inconditionnel du basilic, posséder votre propre plante aromatique est judicieux. Un pot dans la cuisine, et c’est l’assurance de feuilles fraîches à portée de main jusqu’à ce que l’automne sonne leur déclin.

Pour ceux qui font appel au basilic occasionnellement, privilégiez les bouquets frais où dominent des feuilles éclatantes d’un vert profond, sans aucune imperfection. Recherchez des tiges robustes qui témoignent de leur vitalité. Les signes de faiblesse comme les feuilles fanées ou noirâtres sont à fuir.

Le basilic séché peut être une alternative mais sachez que son âme aromatique s’évapore en grande partie avec le séchage.

En dernier recours, lorsque le frais se fait rare, optez pour cette herbe précieuse préservée dans l’huile; bien qu’elle ne rivalise pas avec la fraîcheur originelle, elle demeure un substitut honorable.

Préservation du basilic

Pour préserver la fraîcheur de votre basilic en pot, veillez à son emplacement : ni ombre dense, ni soleil ardent. L’arrosage doit maintenir le substrat légèrement humide sans pour autant l’inonder. N’oubliez pas d’éliminer les feuilles fanées qui s’accrochent encore.

Si vous disposez de basilic frais, plongez-le simplement dans un verre d’eau froide et rangez-le au frais; il gardera sa vigueur pendant deux ou trois jours. Vous pouvez également miser sur l’absorption de l’humidité par du papier essuie-tout humidifié pour envelopper délicatement les herbes.

Face à une abondance de basilic, optez pour une conservation ingénieuse: mixez-le avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une mixture semblable à un potage verdoyant et congelez-la par portions pratiques dans des moules à glaçons – idéales pour rehausser vos mets ultérieurement.

Pour finir, assurez-vous que vos feuilles sont propres et bien sèches avant de les immerger dans une huile de qualité – telle que l’huile d’olive – ce qui permettra leur conservation au réfrigérateur sur plusieurs semaines tout en infusant subtilement la saveur aromatique du basilic à l’huile.

Les vertus santé du basilic

Le basilic, aux calories quasi inexistantes, est un trésor pour relever les plats sans peser sur la balance. C’est une véritable mine d’antioxydants, dont le béta-carotène, qui joue un rôle de bouclier face à certaines maladies graves comme les cancers ou les troubles cardiaques.

Ses bienfaits ne s’arrêtent pas là : il combat l’inflammation avec acharnement et regorge de vitamine K, tout en offrant une touche modeste mais précieuse en vitamine A ainsi que des minéraux tels que le manganèse, le calcium et le fer. Bien sûr, son apport nutritionnel reste limité du fait qu’on l’incorpore par petites touches dans nos recettes – cependant sa contribution au goût n’est absolument pas à sous-estimer.

À noter aussi que ce petit brin vert facilite la digestion. Si vous êtes pris de ballonnements ou incommodé par des gaz après un repas copieux, une simple infusion de ses feuilles sèches pourrait vous apporter un confort inattendu. En somme, le basilic est cet ingrédient magique qui embellit votre assiette tout en veillant sur votre santé.

Conseils de prudence

Il est bien connu que le basilic, généreux en vitamine K, se révèle être un complice de notre système de coagulation. Cependant, gare aux interactions si vous êtes sous traitement anticoagulant ; cette herbe aromatique pourrait jouer les trouble-fêtes.

Préparation du basilic en cuisine

Le basilic, herbe aromatique puissante, exhale des saveurs qui s’évaporent à la cuisson. Pour préserver son essence, mieux vaut l’intégrer aux plats au dernier souffle de la préparation. Lorsqu’il est question de hacher cette verdure, c’est dans l’instant avant de servir qu’il faut le faire pour éviter que ses feuilles ne prennent une teinte sombre.

Cet assaisonnement divin trouve sa place dans un éventail de recettes :

  • Indispensable dans les sauces tomates, où il fait valoir toute sa fraîcheur.
  • Âme du pesto, alliance subtile avec pignons de pin et parmesan, il relève vos mets italiens favoris.
  • Incontournable en vinaigrette ou pour ajouter une touche estivale aux salades composées.
  • Mariage parfait sur des tranches généreuses de tomate associées à du fromage bocconcini.
  • Versatile, il se prête aux marinades pour viandes et substituts protéinés.
  • Dans les bouillons et potages où il insuffle un parfum délicat.

Une effusion d’arômes surgit également lorsqu’on infuse le basilic dans huiles ou vinaigres. Sa présence discrète mais essentielle sur pizzas et pâtes rappelle son héritage méditerranéen. Les palais exotiques se réjouissent de son adaptation en versions thaïes ou indiennes.

Qu’il se niche dans une quiche dorée ou qu’il ose s’aventurer dans des limonades rafraîchissantes et cocktails originaux, ce condiment voyage entre les genres culinaires avec aisance. Et que dire lorsqu’il danse avec des fraises sur une scène glacée telle un sorbet ou embellit la simplicité d’une salade fruitée? Le basilic reste cette note vibrante qui transforme le quotidien en festin sensoriel.

Autres articles à lire

Chou: valeur nutritive, bienfaits, recettes, astuces et conservation

Irene

Biscuit sec aux fruits pauvres en sel : combien y a-t-il de calories ?

Irene

Requin : valeur nutritive, bienfaits santé et conservation

Irene

Échalote (oignon vert) : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes

Irene

Le top 5 des principes à suivre pour une perte de poids réussie

administrateur

Bière sans alcool (moins de 1,2° d’alcool) : combien y a-t-il de calories ?

Irene