Image default
Nutrition

Pourquoi les régimes basse calories ne fonctionnent pas toujours

Certains professionnels de la nutrition recommandent de réduire les apports caloriques pour favoriser l’amaigrissement. Cependant, cette méthode n’est pas infaillible. Il ne suffit pas de s’imposer une diète extrême ou de privilégier exclusivement des aliments à faible teneur en calories pour voir sa silhouette s’affiner.

Une approche courante consiste à limiter l’apport quotidien en calories et à augmenter significativement l’activité physique, notamment via le cardio. Cette technique semble efficace et est souvent adoptée par des célébrités comme Jessica Alba ou Rihanna.

Néanmoins, cette stratégie peut engendrer certains désagréments : frustration, irritabilité, fatigue accrue pouvant mener à l’abandon du régime. Il est essentiel de se souvenir qu’un apport minimal en énergie est vital – moins de 1200 calories chez la femme et 1600 chez l’homme mettent le corps en danger. Au-delà du risque lié à un affaiblissement généralisé, lorsque les réserves glucidiques sont consommées, le corps se tourne alors vers les muscles pour subvenir à ses besoins énergétiques, un processus préjudiciable à long terme.

Pourquoi la diminution de votre poids s’essouffle-t-elle ?

Lorsque vous suivez un régime, il se peut que votre progression en matière de perte de poids connaisse un palier. Cette stagnation s’explique souvent par plusieurs facteurs influençant le métabolisme. Si l’apport calorique est sévèrement restreint, l’organisme peut interpréter cela comme une famine et ralentir son métabolisme pour préserver ses ressources, ce qui réduit la dépense calorique quotidienne.

Dans le cas d’une alimentation faible en calories, non seulement vous risquez de ressentir une baisse d’énergie nuisant à votre activité physique mais également une perte de masse musculaire, or les muscles consomment davantage d’énergie même au repos.

La réponse au régime varie selon les individus ; toutefois, certains travaux démontrent qu’une restriction calorique excessive peut paradoxalement entraver la perte de poids. En revanche, enrichir modérément son régime avec des protéines et des glucides complexes non raffinés pourrait dynamiser à nouveau la diminution du poids corporel.

Quel est le niveau approprié de déficit calorique ?

Pour réduire son poids de manière saine, atteindre le juste milieu en termes d’apport calorique est crucial. Un déficit modeste de 200 calories peut être efficace pour cela. Toutefois, ceux qui souhaitent intensifier leur amincissement peuvent opter pour une réduction jusqu’à 500 calories par jour. Il reste impératif de ne pas franchir les limites minimales requises pour maintenir un régime équilibré et préserver sa santé.

Autres articles à lire

Melon d’eau (pastèque) : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes

Irene

Où trouver de la viande casher de qualité ?

administrateur

Comment manger pour avoir plus d’énergie

Tamby

Doré: valeur nutritive, bienfaits santé et conservation

Irene

Pousses et germinations : valeur nutritive, bienfaits, recettes

Irene

Paprika : origine, variétés, bienfaits santé, conservation, recettes

Irene