Image default
Nutrition

Estragon : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes, conservation

Prisé depuis l’antiquité pour ses vertus culinaires et médicinales, l’estragon s’impose comme un incontournable des herbes fines. Ses multiples variétés nous offrent une palette de saveurs, mais c’est l’estragon français, avec son parfum singulièrement anisé et sa capacité à sublimer marinades et assaisonnements, qui remporte tous les suffrages.

D’un vert doux nuancé de gris, cet estragon se caractérise par des tiges foisonnantes et des feuilles allongées qui font merveille dans la composition de plats raffinés et sauces recherchées. Toujours accessible pour rehausser vos mets, vous trouverez cette herbe fraîche toute l’année au rayon adéquat de votre épicerie locale.

Apports nutritionnels de l’estragon

Une pincée d’estragon moulu, soit environ une cuillère à thé, c’est presque négligeable en terme de calories : on parle de 5 petites unités énergétiques ! Côté macronutriments, on frôle le zéro absolu avec aucune trace de matières grasses et un apport modeste en glucides, moins d’un gramme au compteur. Pourtant, ne vous y trompez pas, cet herbacé se démarque par sa générosité en protéines pour sa taille minuscule, nous offrant un tout petit 0.4 gramme.

Mais là où l’estragon brille vraiment, c’est dans son cocktail de bienfaits nutritifs. Riche en vitamine K essentielle à la danse du sang dans nos veines, il est également garni de manganèse pour chouchouter nos os et tissus conjonctifs. Sans oublier notre allié fer qui entretient notre vitalité et des antioxydants gardiens de notre jeunesse cellulaire.

Cerise sur le gâteau ? Il n’y a ni sucre ni fibre pour troubler votre palais ou votre digestion. L’estragon est donc un compagnon discret mais puissant pour rehausser vos plats sans alourdir votre assiette!

Conseils pour choisir de l’estragon

Pour s’assurer d’avoir de l’estragon de première fraîcheur, voici les incontournables :

– Optez pour une botte généreuse, débordante de feuilles qui respirent la jeunesse avec leur couleur verte éclatante.
– Les tiges doivent tenir tête à la pression, signe qu’elles n’ont pas fléchi sous le poids des jours.

Conserver l’estragon efficacement

Pour garder le estragon frais plus longtemps, on peut l’envelopper dans un tissu humide et le placer au frigo. Une autre astuce consiste à mettre les branches dans un verre d’eau, tout comme vous feriez avec un bouquet.

Sécher l’estragon, c’est possible aussi ; mais préparez-vous à ce qu’il perde une partie de son arôme. Si vous optez pour cette méthode, broyez-le ensuite en poudre et stockez-le loin de l’humidité.

Une idée intéressante pour conserver sa saveur est de mixer l’estragon avec un peu d’eau et de verser la préparation dans des moules à glaçons. Ainsi congelé, il restera facile à doser pour vos futures recettes gourmandes.

Avantages sanitaires

Bien qu’elle soit ajoutée en faible quantité dans nos plats, l’estragon est loin d’être anodin pour autant. Son goût marqué s’avère un allié de taille pour ceux qui doivent réduire leur consommation de sel, sans sacrifier la saveur.

Riche en manganèse, une petite cuillère à café suffit pour fournir 6 % des besoins journaliers recommandés dans ce minéral, essentiel au bon fonctionnement du métabolisme et du système nerveux.

L’estragon regorge également de fer et de vitamine K, mais c’est surtout son haut niveau d’antioxydants qui capte l’attention ; ces derniers jouent un rôle crucial dans la protection contre diverses maladies.

Les recherches mettent en lumière les bienfaits potentiels de cette herbe aromatique sur le contrôle du taux de sucre dans le sang, ce qui pourrait être bénéfique aux diabétiques.

Enfin, ne sous-estimons pas ses multiples vertus thérapeutiques : détente, stimulation de l’appétit ainsi que des effets antimicrobiens et anti-inflammatoires lui sont reconnus.

Utiliser l’estragon en cuisine

L’estragon, aux arômes intenses, demande une main légère lors de son ajout en cuisine. Cette herbe se marie à merveille avec diverses préparations culinaires. Pour commencer, l’estragon infusé enrichit huiles et vinaigres d’une touche personnelle après quelques semaines. Ciselé, il apporte fraîcheur et piquant aux salades vertes ou composées ainsi qu’aux sauces froides telles que les trempettes.

Imaginez un poulet doré au four, sa peau délicatement parfumée par l’estragon qui s’y cache; c’est là tout le charme de cette herbe dans les plats de volaille. Les amateurs de la mer ne sont pas en reste : incorporé dans des papillotes ou mélangé à des marinades, l’estragon révèle subtilement le goût du poisson et fruits de mer.

Les sauces onctueuses n’échappent pas à son influence : une touche d’estragon dans une sauce moutarde ou crème transforme un plat simple en un mets raffiné. Quant aux bouquets garnis traditionnels, ils gagnent en caractère avec ses feuilles qui diffusent leurs saveurs pendant la cuisson longue durée des mijotés.

Les œufs trouvent également leur complice en l’estragon ; omelettes et frittatas s’en voient vivifiées. Et pour conserver l’essence des légumes lacto-fermentés comme les cornichons, rien ne vaut quelques brins d’estragon ajoutés au bocal.

Enfin, champignons et viandes blanches telles que le lapin se parent d’un nouveau profil gustatif grâce à lui. Il va sans dire que l’osso bucco acclame aussi cet invité aromatique valorisant sa riche composition.

Chaque utilisation judicieuse signe donc la promesse d’une expérience culinaire où l’estragon est roi, subtil mais décisif dans chaque bouchée savourée.

Autres articles à lire

Flétan : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes et conservation

Irene

Lait : types, valeur nutritive, bienfaits, conservation, recettes

Irene

Agneau: valeur nutritive, coupes, bienfaits, recettes, conservation

Irene

Basilic: bienfaits santé, recettes, conservation et guide d’achat

Irene

Citrouille: valeur nutritive, bienfaits santé, conservation, recettes

Irene

Un régime sans graisse est une mauvaise idée, voici pourquoi

Irene