Image default
Psychologie

Comment se préparer à une psychothérapie

Comment se préparer à faire une psychothérapie ? Si vous avez la décision d’aller faire des séances chez une psychothérapeute, il y a deux choses que vous devez savoir. Premièrement ; Sur quoi voulez-vous travailler ? Et deuxièmement ; Qu’en attendez-vous ?

Pour vous aider à cheminer et à vous ouvrir complètement à ces bienfaits, nous avons établi cet article complet qui devrait vous aider à y voir plus clair. Le cas échéant, il est également possible d’approfondir votre approche en consultant les articles complets et enrichissants du site : https://www.bio-ambra.com/.

La psychothérapie n’est pas seulement pour les « fous »

Dans notre pays, il existe encore une croyance selon laquelle la psychothérapie est une solution de dernier recours, quand la personne a des troubles cognitifs constants. Ce phénomène est tellement dommage car, il existe bien des médecins pour chaque zone de notre corps et si notre mental à besoin d’un soutien psychologique… Il n’y a pas de mal à y recourir et à chercher des solutions pour mieux trouver sa place dans notre société.

Les personnes qui optent pour un suivi en psychothérapie croient en des relations meilleures et plus profondes pour améliorer leur vie, leur humeur et leur quotidien. Cette assistance permet également de mieux vous comprendre et ainsi prendre de bonnes décisions de vie pour vous et votre famille.

Dans l’un de ses livres, Nancy McWilliams, une psychothérapeute contemporaine exceptionnelle, a écrit que la psychothérapie peut même aider des personnes relativement en bonne santé plus rapidement que celles ayant des problèmes plus graves.

Alors si vous vous demandez toujours si la psychothérapie est pour vous ? Si vous avez la volonté d’un changement même minime dans votre vie, alors foncez. En effet, beaucoup de gens vont en psychothérapie dans l’espoir que le thérapeute leur dira quoi faire. Mais la réalité est tout autre… Bien sûr, il y a probablement des exceptions à cette règle. En général lors d’une séance, c’est le thérapeute qui vous accompagne dans une meilleure compréhension de vous-même et de vos besoins, et dans cette optique, il vous soutient dans vos décisions. Mais ce sont toujours vos décisions; pas les siennes.

La thérapie peut aider de différentes manières

En France, nous avons la chance d’avoir différents types de psychothérapie. Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Le fait est simplement que les approches seront différentes en fonction de vos besoins et les méthodes de travail sur vous-même permettront d’améliorer plus aisément votre bien-être.

Lorsque vous allez en psychothérapie cognitivo-comportementale, vous pouvez vous attendre à examiner vos schémas de pensée, à les vérifier et à les remplacer par d’autres plus utiles. C’est une thérapie assez courte et probante.

En thérapie humaniste, la relation entre vous et le psychothérapeute sera plus importante (car ce qui se passe dans cette relation est généralement recréé par le patient dans d’autres relations). Avec ce type de thérapie, l’accent est mis sur l’élaboration de ses propres besoins. Ici, il est question de développer une conscience et donc une compréhension plus profonde de soi dans le cadre des relations avec soi-même, les autres et le monde.

La thérapie psychodynamique, quant à elle, se concentrera sur les schémas et les tendances inconscients pour mieux vous comprendre vous-même et vous libérer des schémas inutiles qui affectent votre qualité de vie.

En psychothérapie systémique, les problèmes humains sont considérés dans le contexte de l’environnement et de l’environnement dans lequel ils se trouvent. Habituellement, cette thérapie fonctionne avec les familles ou les couples.

Bien sûr, il existe également d’autres types de psychothérapie : ericksonienne, psychanalytique, lewinienne, etc., et chacune d’entre elles diffère des autres dans la manière d’agir psychiquement.

Une psychothérapie peut-elle jouer sur le passé ?

Un mythe s’est développé autour de la psychothérapie qui se concentre sur le passé, « ouvrant de vieilles blessures » et « fragmentant l’enfance ».

Le degré de concentration sur le passé dépend du présent et de son impact dans nos actions. La sphère de travail doit être faite globalement incluant les événements qui se concentrent davantage sur les expériences passées. Toutefois, rassurez-vous, on n’y revient que lorsque cela a du sens de le faire.

Cela signifie qu’en thérapie, on retourne au passé non pas en principe, mais quand cela peut aider à résoudre les conflits et les problèmes que le patient vit actuellement.

La psychothérapie est un processus qui prend souvent beaucoup de temps. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un processus et non d’un rendez-vous unique. Après une séance ou deux vous y verrez déjà plus clair sur la façon de vivre; mais la résolution de problème survient dans le temps.

Dans de telles situations, il est pertinent de se poser avec une pensée simple : depuis combien de temps vivez-vous avec ce problème qui vous motive à aller en thérapie ? Généralement plus d’une heure, un jour, une semaine ou même un mois. Donnez-vous donc un peu plus de temps que quelques séances pour régler le problème si besoin.

Autres articles à lire

Tout savoir sur Gestalt-thérapie

administrateur

Comment trouver un bon pschychanalyste?

Tamby

Pourquoi suivre une thérapie de sophrologie à Limoges 

Emmanuel

Arrêter de fumer : comment y arriver avec l’hypnose ?

administrateur