Image default
Nutrition

Tout sur le blé : bienfaits, recettes, conservation, guide d’achat

Issu d’une plante de la famille des graminées, le blé est ancré dans notre histoire depuis plus de 10 millénaires. Avec une présence mondiale incontestée, il s’impose comme l’une des céréales fondamentales, particulièrement prédominante en Amérique du Nord et en Europe. Sa popularité ne faiblit pas à l’échelle globale, conquérant même les régions autrefois indifférentes à son charme.

Ce succès sans frontières tient aux qualités uniques du blé qui lui prêtent une élasticité remarquable, grâce notamment à sa richesse en gluten. Cette particularité rend possible la création d’une myriade de produits transformés qui séduisent les papilles bien au-delà de leur terre natale.

Au sein de cette grande famille qu’est le blé, se distinguent plusieurs variétés :

  • Le blé tendre, pilier des farines polyvalentes.
  • Le blé dur, indispensable pour concocter pâtes alimentaires et couscous.

En outre, certains grains héritiers des époques révolues tel que le kamut ou l’épeautre sont remis au goût du jour comme trésors gastronomiques ancestraux.

Pourtant, si le blé nous unit souvent autour d’un même festin, il devient également la source d’adversités pour ceux touchés par certaines pathologies. La maladie coeliaque et les intolérances au gluten contraignent un segment non négligeable de gourmets à renoncer aux délices céréaliers issus du blé. Pour eux, chaque bouchée doit être pesée avec soin afin d’esquiver les tourments provoqués par cette protéine rebelle.

Apports nutritionnels de la farine de blé

Une demi-tasse de farine de blé complet est une petite mine d’or nutritive avec ses 215 calories. Elle contient à peine 1 gramme de matière grasse, mais ne lésinez pas sur les glucides, car elle en offre 46 grammes ! C’est également un trésor de fibres, avec 7,7 grammes qui vous aideront à garder le cap digestif. Et pour les muscles ? Ne cherchez plus : 9 grammes de protéines sont là pour ça. Pour couronner le tout, cette farine regorge aussi des petites perles comme les vitamines B et des minéraux essentiels tels que le phosphore, le magnésium et le fer. Un vrai coup de pouce pour votre santé !

Comment choisir la bonne farine de blé ?

Le monde des farines est diverse et varié, chacune possédant ses spécificités. La farine tout-usage, très commune, convient autant à la confection du pain qu’aux délices sucrés ou aux pâtes maison grâce à sa teneur en gluten équilibrée.

On distingue ensuite la farine à pain enrichie en gluten qui apporte légèreté et souplesse aux miches, tandis que la farine à pâtisserie, plus pauvre en gluten, assure finesse et tendreté aux préparations telles que les gâteaux ou les biscuits.

Pour ceux qui privilégient nutrition et goût authentique, la farine de blé entier s’impose comme un choix judicieux. Elle renferme l’intégralité du grain de blé — endosperme, germe et son — offrant ainsi une richesse nutritive supérieure par rapport à sa cousine raffinée ; cependant elle se garde moins bien.

Quant à la farine non-blanchie, elle se présente sans artifice chimique contrairement à certaines qui subissent un traitement pour améliorer leur apparence. Enfin, celle de blé dur, incontournable dans l’univers des pâtes alimentaires et produits similaires comme le bulgur ou la semoule.

Opter pour des farines bion’est pas négligeable puisqu’elles garantissent une absence de substances controversées telles que pesticides ou fongicides tout en promouvant un agriculture attentive au bien-être des sols. Non seulement elles sont bénéfiques pour notre santé mais aussi accessibles financièrement parlant comparées aux marques conventionnelles.

Préservation de la farine

Pour préserver la farine, privilégiez un endroit frais et sombre de votre garde-manger. Optez pour un récipient étanche plutôt que son sachet d’origine.

La farine complète s’altère rapidement, se maintenant fraîche environ 2 ou 3 mois. Achetez-la en petites quantités ou conservez-la au congélateur pour allonger sa durée de vie.

En ce qui concerne la farine blanche, celle-ci reste bonne pendant 6 à 8 mois. Pour prolonger sa conservation, le congélateur est également une solution viable.

Fiez-vous à l’odeur pour juger de la qualité de votre farine : une senteur aigrelette signalera qu’elle n’est plus consommable. En présence d’une odeur suspecte, il vaut mieux s’en défaire car elle pourrait causer des soucis digestifs légers.

L’apparition de moisissure sur la farine est signe d’exposition à l’humidité ; dans ce cas, éliminez-la sans hésiter. Pareillement si des mites alimentaires ont pris possession du grenier à blé.

Pour finir, voici un conseil précieux : si jamais les insectes envahissent vos réserves céréalières, prenez les mesures nécessaires pour vous en débarrasser promptement et efficacement.

Avantages du blé sur la santé

Dans le registre des farines, celle de blé entier se démarque par son apport calorique modéré et sa richesse en fibres et protéines. On compte environ 330 calories pour 100 grammes, accompagnées d’une bonne dose de nutriments essentiels au développement musculaire et à la régulation du transit intestinal.

À l’opposé, la farine blanche affiche un peu plus de calories pour le même poids, soit 364, mais pâlit en matière de fibres. Toutefois, elle ne manque pas d’intérêt grâce à son enrichissement obligatoire au Canada : fer, vitamines B et souvent calcium et magnésium s’y retrouvent pour compenser les pertes nutritionnelles dues au raffinage.

Le blé, surtout dans sa version intégrale, est une véritable star parmi les céréales. Son contenu protéinique élevé fait de lui le chouchou des assiettes végétariennes ou non. Il ne s’arrête pas là : antioxydants à gogo et bienfaits prébiotiques font du blé entier un allié précieux pour notre bien-être global, entretenant avec brio notre flore intestinale.

L’évidence est claire : opter pour le blé complet est une décision judicieuse qui ne sacrifie rien au niveau gustatif tout en offrant un bilan santé plus qu’attrayant.

Diverses méthodes de préparation du blé

Bien loin de se limiter à la farine, le blé se décline en une palette variée. En effet, dans nos cuisines et sur notre table, il prend diverses apparences telles que des céréales prêtes à l’emploi ou encore le bulgur, un grain entier pré-cuit qui simplifie son usage et qui est une vedette dans les plats du Moyen-Orient comme le taboulé. On retrouve également des grains entiers à cuire pour agrémenter nos salades ou nos plats de côté.

Pour booster notre apport nutritionnel, on pense souvent au son et au germe de blé qu’on peut aisément incorporer dans nos recettes ou saupoudrer sur différents mets comme des céréales matinales ou un yaourt revigorant.

Le blé constitue aussi la base d’une incroyable variété de produits alimentaires : depuis le pain quotidien jusqu’aux indulgentes pâtisseries et viennoiseries, sans oublier les indispensables pâtes sous toutes leurs formes.

  • Pain
  • Biscuits
  • Crêpes
  • Semoule (couscous)
  • Pâte brisée

Cependant, ce n’est pas tout ! Le blé s’infiltre parfois là où on ne l’attend pas : sauces diverses et soupes crémeuses peuvent contenir cet ingrédient tout comme certaines charcuteries raffinées. Des produits tels que granola, bière artisanale mais aussi quelques douceurs sucrées peuvent dissimuler du blé dans leur composition.

Finalement, il convient d’être attentif puisque même certains substituts alimentaires comme le seitan ou les alternatives végétariennes aux fruits de mer font appel au blé pour leur texture unique et savoureuse.

Autres articles à lire

Orge : valeur nutritive, bienfaits sur la santé, idées recettes

Irene

Quel produit de musculation choisir ?

Tamby

Curcuma : valeur nutritive, bienfaits santé, recettes, conservation

Irene

Comment perdre du poids : le top 5 des exercices à faire

administrateur

Régime de stars : le régime « 5-factor » ou régime des 5 éléments

administrateur

Quel brûle-graisse prendre pour accéler la perte de poids?

administrateur