Image default
Vie Pratique

Gel hydroalcoolique : comment savoir s’il est efficace ou non ?

Gel hydroalcoolique : comment savoir s’il est efficace ou non ?
Notez cet article

En pleine crise de covid-19, l’offre en gel hydroalcoolique est fournie. Mais, il faut savoir que toutes les solutions à base d’éthanol ou d’un substitut proposées sur le marché ne sont pas efficaces pour se protéger. Toute la question est donc de savoir comment savoir si un gel hydroalcoolique est efficace.

Pour être efficace, un gel hydroalcoolique doit avoir une teneur d’alcool de l’ordre de 62 et 70 %

Le premier geste pour s’assurer de l’efficacité d’un gel hydroalcoolique est de vérifier son taux d’alcool. Celui-ci doit être compris entre 62 et 70 %. En effet, il est démontré qu’un produit avec une teneur en éthanol inférieur à 60 % ne donne pas les effets escomptés. Ce n’est qu’à partir de ce seuil qu’un gel hydroalcoolique pourra véritablement exercer sa double action antivirale et antibactérienne.

À noter que tous les produits conformes à la norme 14476 ainsi que l’eau de javel de 0,1 % à 0,5 % diluée dans de l’eau froide sont aussi efficaces contre le coronavirus. Cette information, on la doit à l’Institut Pasteur de Lille. Ne vous aventurez donc pas à vous servir de produits à but exclusivement cosmétique, avec un taux d’alcool bien inférieur à 60 %.

Quelles sont les informations à vérifier sur l’étiquette d’un produit hydroalcoolique ?

Tous les gels hydroalcooliques ne se valent pas. Il convient donc de lire avec grande attention les informations sur l’étiquette d’un produit avant d’en faire l’acquisition et de s’en servir. Si vous ne trouvez pas les bons renseignements, passez votre chemin. Un fabricant qui ne fait pas montre de transparence n’est pas fiable et il vaut mieux fuir son produit.

D’après l’OMS, les informations ci-après doivent figurer sur l’étiquette de tout gel hydroalcoolique :

  • le nom du fabricant ;
  • la date de fabrication ;
  • le numéro de lot ;
  • les conditions de conservations ;
  • la concentration d’alcool ;
  • les quatre mentions essentielles que sont : « Pour application cutanée uniquement », « Éviter tout contact avec les yeux », « Maintenir hors de portée des enfants » et « Liquide inflammable : tenir éloigné de la chaleur et de toute flamme ».

Related Articles

Partager sa passion pour les plantes médicinales grâce à un blog

administrateur

Améliorer sa culture générale en médecine

administrateur

Quelles sont les différentes formes du cannabis légal en France ?

administrateur

Leave a Comment