Image default
Santé

Énurésie : quelles sont les possibilités pour les enfants ?

Un enfant qui ne maîtrise pas sa vessie est parfaitement normal dans les premières années de sa vie et il va doucement se diriger vers ce qu’on appelle communément la propreté : il saura détecter le moment où il doit se rendre aux toilettes pour pouvoir uriner par exemple. Toutefois, la maîtrise difficile de ce réflexe, que la plupart des gens acquièrent vers l’âge de deux ans et souvent exigé pour l’entrée à l’école maternelle, peut : avoir du mal à s’installer, voire disparaître après avoir été acquis. Il existe pourtant des solutions pour réussir à passer le cap.

La gestion de l’énurésie chez l’enfant et l’adolescent

Avant d’entrer dans le détail et de voir comment choisir une couche pour ado sur senea.fr par exemple et quelle différence il va exister avec les couches pour enfants, revenons aux différentes formes et causes de l’énurésie. Car s’il y a un cap à passer, cela sera plus ou moins difficile et approximativement possible selon les cas.

On l’a dit chez les enfants, une première phase physiologique d’apprentissage de la propreté va prendre place et s’accélérer entre la deuxième et troisième année de vie. Si cela tarde fortement à venir, cela peut s’expliquer par différentes causes qui pourront être héréditaires ou génétiques. Des pathologies congénitales pouvant expliquer ces troubles. D’autres aspects pathologiques ou plus spécifiquement psychologiques pourront aussi expliquer le fait que l’énurésie ressurgisse après un passage par une phase de propreté.

Dans tous les cas, c’est l’utilisation de dispositifs de protection pour la nuit, mais aussi pour la journée, qui va permettre aux enfants atteints par ces difficultés, de gérer ces envies incontrôlables et irrépressibles de faire leurs besoins. Plusieurs formes de protection existent avec des systèmes variés de fermeture, adaptés aux différents âges auxquels cela peut arriver. En effet, les adolescents aussi peuvent être concernés et il est évident qu’ils ne pourront pas se protéger avec les couches dédiées aux enfants plus jeunes. Ainsi, qu’il s’agisse de couches-culottes qui vont venir s’enfiler comme un sous-vêtement ou de protections que l’on fermera avec des adhésifs, chacun pourra trouver ce qui lui convient le mieux. Entre praticité et discrétion, ils doivent permettre de mener une vie la plus normale possible pour chaque cas de figure.

Si ces problèmes impliquent une gestion logistique, technique et psychologique importantes au quotidien, afin de pouvoir préserver au maximum les enfants et les adolescents touchés, il est évidemment important de connaitre et de comprendre les raisons sous-jacentes.
Alertons ici sur un cas spécifique qui est celui du diabète de type 1. Cette maladie auto-immune chronique se manifeste, dans ses symptômes les plus parlants au diagnostic, entre autres, par une énurésie. Ainsi, l’enfant ou l’adolescent déjà propre recommencera les « pipis au lit ». C’est un signe d’alarme fort pour une consultation en urgence chez un médecin. Cela mènera aux urgences de manière immédiate pour une prise en charge et le début de l’insulinothérapie nécessaire à la survie de ces personnes. Une fois mise en place, l’énurésie disparaitra et les dispositifs de protection avec. 

Autres articles à lire

Comment se déroule une greffe de cheveux en France ?

administrateur

Où trouver un médecin de garde en cas d’urgence

Journal

Comment trouver son laboratoire d’analyse ?

Emmanuel

Pour quelles raisons avoir recours à une greffe de cheveux ?

administrateur

Orthodontie, le traitement idéal pour retrouver son sourire

administrateur

Comment gérer le stress avec l’aromathérapie ?

administrateur