Image default
Nutrition

3 choses à savoir sur la graisse pour mieux s’en débarasser

La lutte contre les amas graisseux est un combat quotidien pour nombre d’entre nous, poussant à l’adoption de régimes alimentaires et à une activité physique intense. Mais au-delà de la quête d’une silhouette affinée, le tissu adipeux influe également sur notre sphère émotionnelle.

Il est crucial de prendre conscience que les impacts de la graisse ne se limitent pas aux contours du corps. Elle exerce une influence notable sur notre bien-être psychologique. En effet, notre rapport à la masse grasse peut s’avérer plus profond qu’une simple question d’esthétique ou de santé physique.

La graisse située sur les fesses est plus bénéfique pour la santé que celle autour de l’abdomen

Il importe peu que les femmes souhaitent éliminer la cellulite de leur abdomen ou sculpter leurs fessiers, opter pour des cuisses galbées est judicieux comparé à une sangle abdominale moins ferme. En effet, le tissu adipeux abdominal représente un risque notable pour la santé. Sous l’effet du stress, les calories absorbées migrent volontiers vers cette zone. Qui plus est, ce type de graisse se révèle particulièrement inflammatoire et génère des réactions biochimiques similaires à celles observées dans les néoplasies. Ces substances chimiques atteignent directement l’encéphale, déclenchant ainsi fringales et sensations d’épuisement qui nous poussent vers une consommation accrue de malbouffe.

Pour affiner son ventre avec efficacité, il s’avère indispensable d’introduire dans son régime alimentaire des huiles riches en oméga 3, notamment issues de poissons gras. Par ailleurs, l’intégration de probiotiques, disponibles en capsule ou contenus naturellement dans certains produits laitiers fermentés comme le yaourt au bifidus actif, contribue positivement à ce processus d’amincissement ciblé sur la région abdominale.

La combustion des calories précède celle de la graisse

Pour se défaire des amas graisseux, notre corps puise d’abord dans les réserves de glucides avant de s’attaquer à la graisse. L’idée est donc de consommer plus de calories que l’on en ingurgite pour favoriser cette perte. Une activité physique régulière intensifie ce déficit calorique et accélère la fonte adipeuse.

Parmi les techniques les plus efficaces figure le HIIT, ou entraînement fractionné de haute intensité. Cette approche mixe des périodes d’exercices vigoureux avec des phases plus légères, permettant ainsi un métabolisme énergétique optimal et par conséquent une dépense calorique significativement supérieure pour un même laps de temps.

Réduire ses apports alimentaires contribue également à créer le déficit calorique nécessaire pour puiser dans ses réserves lipidiques, c’est une autre facette non négligeable du processus d’amincissement.

Comment les lipides influencent votre état émotionnel

Il est commun de constater que quelques grammes supplémentaires sur la balance peuvent ruiner une journée. En effet, l’accumulation de graisse abdominale peut être liée à des altérations de l’humeur, telles que les troubles bipolaires.

Face à ce constat, rompre avec ces spirales négatives pourrait parfois se résumer à un geste simple : savourer un morceau de chocolat noir. Ce petit plaisir est efficace pour apaiser la faim émotionnelle sans culpabilité et redonner du baume au cœur.

Autres articles à lire

Citron : valeur nutritive, bienfaits, recettes, utilisations et plus

Irene

Confinement : Comment ne pas prendre de poids ?

administrateur

Le yaourt de soja fait-il grossir ?

Irene

Comment éviter l’effet yo-yo et perdre du poids définitivement

administrateur

Olive et huile d’olive: valeur nutritive, bienfaits santé, recettes

Irene

Régime et hypertension : maigrir pour se soigner ?

Irene