Image default
Nutrition

Caille (viande et oeufs): bienfaits, recettes, conservation et plus

Amateurs de fine gastronomie, la caille s’invite sur vos tables festives. Cette volaille de petite taille est réputée pour sa chair délicate et savoureuse qui ravit les palais les plus exigeants. Bien qu’elle nous vienne initialement du Japon, la caille a conquis le monde entier ; aujourd’hui, elle est élevée autant pour sa viande succulente que pour ses œufs marbrés.

Qu’elle soit servie entière ou en filets, farcie ou simplement rôtie, son goût rappelle celui du poulet tout en y ajoutant une pointe de caractère forestier et une saveur prononcée à l’image du gibier tel que le canard sauvage.

Les cailles issues de chasses automnales sont un mets saisonnier prisé par les connaisseurs. Toutefois, celles provenant des élevages sont disponibles toute l’année chez votre boucher ou épicerie fine préférée. Ainsi, cette volaille peut se décliner en multiples recettes réjouissant vos sens quelle que soit la saison.

Apports nutritionnels des cailles (chair et œufs)

Les cailles et leurs œufs sont des aliments nutritifs, mais différents en termes de valeur énergétique et de composition. Pour 100g de caille cuite, on compte environ 227 calories, tandis que 10g d’œuf de caille offrent seulement 14 calories. Les lipides sont présents à hauteur de 14g pour la viande de caille contre un modeste gramme dans l’œuf.

Si l’on s’intéresse au taux de cholestérol, une portion de caille affiche 86 mg quand l’œuf se situe à 76 mg. Un point commun entre ces deux produits : ils ne contiennent pas ou peu de glucides et fibres alimentaires.

Concernant les protéines, un morceau de caille propose une quantité substantielle avec ses 25g par rapport à l’1.2 g trouvé dans les oeufs.

Ces deux éléments regorgent également d’un bouquet diversifié en vitamines B (B2, B5, B9, B12) et apportent des minéraux comme le fer, le zinc ou encore le sélénium qui renforcent nos défenses naturelles et contribuent au bon fonctionnement du corps.

En somme, que ce soit la chair ou les œufs de cet oiseau délicat qu’est la caille, ils s’avèrent être des composants raffinés pour toute alimentation équilibrée tout en fournissant force vitamines et minéraux essentiels au maintien d’une santé robuste.

Conseils pour acheter des cailles

Optez pour des cailles bien dodues et charnues, idéales du fait de leur tendance naturelle à la sécheresse. Pas d’angoisse cependant, même généreuses en formes, elles restent un choix sain et peu gras. Prévoyez-en deux par convive pour un dîner satisfaisant, sauf si vous les servez farcies d’une autre viande – dans ce cas, une seule suffira à régaler vos invités.

Préservation des cailles

Mangez vos cailles frais sous 10 jours, la date limite se trouve souvent sur le paquet. Si vous préférez les stocker pour plus tard, hop au congelo! Elles resteront impeccables entre trois et six mois dans un sac approprié.

Les avantages de la consommation de caille

Riche en minéraux essentiels tels que le fer, le phosphore, ainsi que le zinc et sélénium, la caille se distingue par sa faible teneur en lipides et son apport conséquent en protéines. Ces dernières sont cruciales pour la bonne santé des muscles et l’équilibre hormonal.

Ses œufs, malgré leur taille modeste, regorgent d’éléments nutritifs bénéfiques. Ils concentrent une quantité importante de vitamines B et de choline, cette dernière étant particulièrement active dans la préservation des fonctions rénales et cérébrales ainsi que dans l’entretien cellulaire.

Pour un repas équilibré, il est conseillé de servir deux cailles par convive ou bien une unique caille généreusement farcie avec une autre variété de viande.

Idées pour déguster la caille

Les cailles, souvent prêtes à l’emploi chez votre marchand, se prêtent admirablement aux préparations culinaires diverses. Elles peuvent être trouvées déjà éviscérées ou partiellement désossées, cette dernière option étant idéale pour les amateurs de farces raffinées sans le casse-tête des os.

Côté cuisson, la variété est au rendez-vous ! Qu’elle soit embrochée, saisie dans une poêle bien chaude, dorée sur les grilles du barbecue, délicatement cuites au four ou mijotée tout doucement, la caille demande une attention particulière : elle s’assèche vite ! Pour éviter ce désagrément, un arrosage fréquent ou une cuisson en milieu humide est recommandé.

Quant aux façons de sublimer ce petit gibier :

  • Une onctueuse sauce agrémentée de grains de raisins juteux
  • Un assortiment de champignons sauvages pour un goût forestier
  • Farcie d’un mélange sucré-salé avec des fruits secs ou encore plus festif avec du foie gras frais
  • Des pruneaux pour une note douce-amère
  • Marinade asiatique relevée par des notes de gingembre et citronnelle accompagnés d’une touche salée avec la sauce soya
  • L’alliance gourmande entre miel et moutarde pour ceux qui cherchent l’équilibre parfait entre sucré et piquant
  • Ou simplement parsemée d’épices choisies et garnie d’herbes aromatiques fraîches avant un passage au four qui révélera toutes ses saveurs.

En bref, ces délicates volailles se plient à vos envies culinaires tout en nécessitant une attention toute particulière lors de leur préparation afin que chaque bouchée reste un pur moment de plaisir gustatif.

Autres articles à lire

Pink : comment la star a t-elle fait pour perdre 24 kilos?

administrateur

Calories de l’abricot et de l’abricot sec

Irene

Palourde : valeur nutritive, bienfaits sur la santé, idées recettes

Irene

Top 5 des spécialités marseillaises

administrateur

Salade: valeur nutritive, bienfaits santé, recettes, conservation

Irene

Boy choy : valeur nutritive, bienfaits, recettes, conservation

Irene