Santé

Âge pour la chirurgie réfractive : essentiel pour l’opération

Âge pour la chirurgie réfractive : essentiel pour l’opération
Notez cet article

Chirurgie réfractive : à partir de quel âge ?

Une opération des yeux est parfois nécessaire lorsqu’un patient vient à ne plus voir correctement. Il s’agit d’une opération des yeux qui vise à régler le problème du port de verres médicaux ou de lentilles de contact. Cependant, un patient peut-il, peu importe son âge, être éligible à une chirurgie réfractive ? Y a-t-il un âge pour la chirurgie réfractive idéale ? Voici ce qu’il en est concrètement.

L’âge pour la chirurgie réfractive minimale

La chirurgie réfractive est avant tout une opération de chirurgie et donc, doit être faite en tenant compte de l’âge du patient. L’idéal serait de l’initier à 18 ans, ce qui représenterait un âge raisonnable pour que le patient puisse donner son avis personnel sur la nécessité de l’opération. La chirurgie réfractive est une solution proposée à des patients, dont l’œil dit amétrope, éprouve des difficultés à donner une vision claire au patient de façon permanente.

Ainsi, les types d’amétropies que cette opération permet de corriger sont :
• La myopie ;
• L’hypermétropie ;
• La presbytie ;
• L’astigmatisme.

Ce sont ces défauts qui atteignent l’œil et altèrent les capacités. Pour la plupart des patients qui sollicitent une chirurgie réfractive, la motivation essentielle est purement esthétique. En effet, avec cette opération, un patient n’aura plus besoin de porter des lunettes ou des lentilles de contact pour avoir une vue correcte.

Cependant, les raisons qui sous-tendent le désir d’une telle opération peuvent être également relatives à la praticité. En effet, dans certains métiers par exemple, le port de verres médicaux peut être assez gênant. De fait, les patients atteints de l’une des pathologies évoquées ci-dessus peuvent désirer cette opération.

En définitive, l’âge pour la chirurgie réfractive minimale est de 18 ans pour la grande majorité des patients. Toutefois, pour l’opération visant à corriger la myopie par exemple, il est recommandé d’attendre 3 ou 4 ans de plus afin de constater de façon plus probante la présence de la myopie chez le patient. L’âge pour la chirurgie réfractive peut donc tourner entre 22 et 23 ans pour un problème de myopie faible ou moyenne.

En revanche, pour le cas d’une myopie plus prononcée, l’idéal est d’attendre un âge pour la chirurgie réfractive un peu plus avancée.

Chirurgie réfractive : un âge où il n’est plus possible d’en faire ?

L’opération visant à corriger un problème d’amétropie peut être répétée si le patient n’obtient pas satisfaction et si le médecin estime qu’elle peut être réalisée. Ainsi, si l’âge pour la chirurgie réfractive est de 18 ans au minimum, le patient peut à partir de cet âge, se faire opérer encore et encore pour soigner son amétropie.

Autrement dit, il n’y a pas d’âge pour la chirurgie réfractive maximum. Il n’existe pas la moindre limite d’âge pour une telle opération. Tout est fonction des spécificités du patient et il est laissé à la discrétion du médecin la décision d’opérer ou non.

En fait, il existe des indications précises pour chaque type d’opération réfractive. Au nombre de ces indications peuvent justement figurer un certain nombre de critères, dont l’âge.

Par ailleurs, il y a une conception erronée selon laquelle cette opération ne peut être subie par une femme qu’après qu’elle ait eu des enfants. Cette théorie n’est aucunement plausible puisqu’il n’existe pas de relation directe entre la grossesse d’une femme et sa vision.

En effet, dans de très rares cas, la grossesse pourrait provoquer un changement dans la vision d’une femme, mais ce changement n’est que transitoire au pire des cas. Par conséquent, l’âge pour la chirurgie réfractive pour une femme ne saurait être déterminé en tenant compte du fait qu’elle ait déjà eu des enfants ou non.

Par ailleurs, il faut noter que les opérations chirurgicales à visée réfractive ne sont pas exécutables sans la prise de certaines précautions préalables. Outre l’âge pour la chirurgie réfractive idéale, il existe d’autres éléments et informations qui sont à considérer afin de décider pour quelle technique de chirurgie réfractive il conviendra d’opter. Tout savoir sur les techniques de chirurgie réfractrice sur cette page.

De plus, il est essentiel que le médecin soit complètement transparent avec son patient en lui apportant toutes les informations dont il doit disposer. Le médecin qui doit réaliser l’opération doit être compétent afin de déterminer les indications chirurgicales adaptées à son patient. De même, il doit être capable d’avouer à son patient si les yeux de ce dernier ne peuvent être opérés. Faites un examen de votre vue pour diagnostiquer le plus rapidement possible une quelconque pathologie et être pris en charge le plus tôt possible.

Related Articles

Aides auditives, des appareils adaptés à tous les besoins

Qu’est-ce que la blépharoplastie ?

Devenir un personnel soignant, ce qu’il faut savoir

Leave a Comment